En l’an de grâce d’à peu près 2009, j’ai commencé à rédiger de très courts textes, ayant plus ou moins la forme de dépêches, dont le principe était la description d’un événement particulier, souvent de nature extraordinaire ou paranormale, mais qui se déroule dans des conditions qui font qu’il passe totalement inaperçu, rendant toute l’histoire absurde.

J’ai vite envoyé les premières à Olivier Gechter, qui a aussitôt adoré et commencé à en écrire. Bientôt, nous montions un blog nommé le Bulletin de l’Insondable.

Visuel Archives de l’Insondable - © Vincent Corlaix 2019

Dix ans ont passés, et Olivier et moi, adeptes aléatoires d’archéologie numérique, sommes retombés sur les archives du blog qu’entretemps nous avions lâchement abandonné. Piqués au vif par la frustration, et surtout parce que ce que nous avions postés nous faisait encore bien rire, nous avons commencé des travaux d’excavation.

Nous avons été ensuite rejoints sur le chantier par Dimitri Régnier, podcasteur Nantais, et François TJP, sonodeviseur proto-Parisien, qui nous ont convaincus de transformer nos mots en sons. Le projet de podcast était lancé, les Archives de l’Insondable étaient nés.

Visuel Archives de l’Insondable - © Vincent Corlaix 2019

Ainsi, Olivier et moi avons la tâche d’exhumer nos vieux Petits Faits Extraordinaires, les dépoussiérer et les nourrir un peu, pour les passer ensuite à Dimitri qui leur prête sa magnifique voix, avant d’être habillés de musiques et bruitages par François.

Le podcast est né, et vu la quantité de trésors encore enfouis dans nos disques durs, et au fait que nous en écrivons des inédits en ce moment même, même à raison de deux épisodes par semaine (chaque lundi et jeudi à 18h), on ne peut que souhaiter longue vie à cet étrange OANI* !

(OANI – Objet Audio Non Identifié)

Découvrir le podcast

…et ne plus jamais être le même…

Pour en savoir plus, et écouter les épisodes déjà diffusés, rendez-vous sur la page dédiée des Archives en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Laisser une réponse