Un café Grec en 8 étapes

Commentaires 4s
Cuisine / Loisirs / Sortie

Voici un petit tutoriel(1) pour vous permettre de réaliser chez vous tous seul un vrai café grec. Vi, vi !
Allez, on attaque…

Tout d’abord, il faut vous munir de quelques accessoires :

  • Une gazinière tout ce qu’il y a de plus commun
  • Une casserole à café (grecque ou turque)
  • Un paquet de café moulu très très fin (grec ou turque)
  • Du sucre
  • Une cuillère
  • Une très petite tasse, genre tasse à expresso

La casserole et le café peuvent être difficile à trouver selon où vous habitez. Mieux vaut chercher dans une épicerie orientale. A Aix par exemple on a trouvé le tout au Panier d’Orient.

01-Café grec et casserole turque

Pour faire son café grec, une fois tout ceci réuni, voici comment procéder.

mettez dans la casserole une bonne cuillère à soupe rase mais bombée de café par tasse, inutile d’en mettre trop, sinon ça risque de ne pas être buvable.

02-le café

ajoutez le sucre, dans la quantité désirée. Pour un café peu sucré (sketo), une cuillère à café rase suffit. Pour un café moyen (metrio), une cuillère à soupe, pour une attaque cardiaque (gliko) autant que vous voulez. Un grec non sucré est conseillé uniquement aux accrocs en phase finale.

03-le sucre 4-le café et le sucre

ajoutez l’eau. Il suffit simplement de mettre une tasse d’eau par tasse à café à faire. Surtout ne mélangez pas la casserole. C’est en bouillant que le café se mélangera.

5-l’eau

faites bouillir. Cette étape est à surveiller de près pour la simple raison que la quantité d’eau est généralement si petite que le temps d’ébullition est très court (à moins que vous ne vous lanciez dans un café pour 10). Petit secret de fabrication : lorsque le café commence à monter et se sauver, retirez la casserole du feu et attendez qu’il retombe. Une fois calmé, replacez la casserole au feu et attendez qu’il remonte. Lorsqu’il se sauve à nouveau, coupez le feu. Votre café est presque prêt !

6-Ca chauffe 7-Ca bout

Voilà, il ne reste plus qu’à verser tant que c’est chaud. Versez sans ménagement et assez rapidement.

8-On verse le café

Maintenant c’est l’étape grecque à proprement parler. Il faut attendre.

9-C’est presque prêt

Hé oui, vous avez du vous rendre compte que le café grec n’est pas filtré. I faut donc attendre que le marc retombe au fond de la tasse avant de …

déguster le café. Vous pouvez tremper les lèvres de temps en temps pour savoir s’il est assez reposé, vous sentirez tout de suite s’il est bon ou pas. En moyenne on dira une à deux minutes avant de se régaler. L’autre difficulté consiste à le boire doucement et en tâchant de remuer la tasse le moins possible. En général pour ce café la règle de politesse consistant à ce que ce soit l’aliment qui vienne à la bouche et non l’inverse n’est pas très vrai. En effet c’est plus sûr et pratique dans ce cas de se courber pieusement sur la tasse pour ne pas la remuer. Et puis finalement…

savoir s’arrêter. Le café n’étant pas filtré (oui je me répète) le marc est donc au fond de la tasse. Le but du jeu est de savoir quand on a terminé de boire le café avant d’attaquer la couche sédimentaire peu agréable. C’est tout un art et ça… seule l’expérience fera la différence ;)

10-C’est bu !

Voilà. C’est pas sorcier le café grec. Et pis c’est bon. Et comme ça se boit lentement, ça devient une vrai pause où on ne fait rien d’autre que goûter l’amertume sucrée du breuvage au rythme d’une vie toute méditerranéenne. Un truc qui nous manque, ici…

  1. compatible mac/pc, Internet Explorer et la plupart des gazinières actuelles []

4 commentaires

  1. j’ai enfin 5 mm pour rattraper la lecture de tous tes posts en retard.
    Pour le café grec tu as oublié le varigliko c’est à dire le très très sucré. Même moi qui suis un bec sucré j’ai jamais pu le boire, en fait c’est du sirop de café ! Mais la méthode est bonne. Moi je préfère le bravo en paquet vert mais je sais pas si on le trouve au panier d’orient (je fais ma petite réserve avant de partir de notre petite île préférée d’où le poids considérable de ma valise. N’oublions pas que j’ai 4 étages à monter sans l’aide d’un accessoire que l’on nomme ascenseur)

  2. Dede dit

    Salut à tous
    Bon déjà pour apporter une petite correction, le café grec non sucré n’est pas réservé aux accrocs en phase terminale!
    Pour 2 raisons
    – la première c’est que certains aiment ça comme ça, par contre c’est vrai que ça réveille!
    – la deuxième c’est que vous devriez penser aux pâtisseries orientales… oui c’est peut être déjà assez sucré comme ça !
    En effet la méthode peut consister à alterner un aliment sucré avec le café amer, les choses finissent par s’équilibrer…suffit d’être patient ))
    La liste des aliments qui peuvent s’aletrner avec le café amer sont toutes les pâtisseries ou gâteaux orientaux ou pas (ex un bon café amer avec un bon tiramisu…) mais aussi des fruits comme de la pastèque par exemple et le reste c’est vos idées… Il faut tester aussi si le café vient en 2e ou en premier dans l’alternance. MOi je préfère en 2e.

    Ensuite pour revenir a la cuisson, au lieu d’attendre avec les tasses remplies que le marc redescende, on peut attendre un peu avant de les remplir (car le café devrait moins se refroidir), posez votre casserole sur un autre de vos plaques ou sur une partie froide de votre gazinière… pas trop longtemps quand même
    Ensuite servez! la coutume veux qu’on ne remplisse pas une tasse puis l’autre, mais plutôt par tournées: un peu dans la première tasse, un peu dans la 2e, puis un peu dans la première et dans la 2e etc…Cela pour éviter que la même personne se tape tout le marc et l’autre un café pur.
    Dernière astuce pour accélérer la chute du marc dans les tasses, une goutte d’eau froide
    Personnellement j’ai pas vu une grande efficacité et je suis pas pressé à ce point.

    Voila bonne dégustation !!

  3. Merci de ton commentaire très intéressant. Je crois qu’il y a autant de façons de faire le café grec qu’il y a de grecs (sans parler des turcs…)

    A propos de la manière de sucrer, tu as entièrement raison. Je n’avais pas pensé à cela, parce qu’il est vrai que j’ai l’habitude de le boire sans pâtisserie autours :)

    Quant à la cuisson -qui reste d’ailleurs matière à débats au sein même de la famille de ma Douce- je ne fais personnellement que respecter la recette qu’elle m’a montré. Je me garderai bien d’en changer :)

    Pour ce qui est de faire des tournées pour éviter que le dernier n’ai tout le marc, ta remarque est intéressante, mais elle s’avère inutile (par expérience) dans le cas où tu verses le café lorsqu’il est encore en ébullition car justement les remous dû à l’ébullition font que le marc reste bien mélangé lorsque tu le sers.

    Mais encore une fois, chacun sa recette et ses coutumes ;)
    Merci encore de ton commentaire.

  4. Calispera dit

    Sketos… c’est le p’tit noir SANS SUCRE.
    Metrios, c’est le même p’tit noir, moyennement -délicieusement et raisonnablement- sucré.

Laisser un commentaire