Fantaisie aquatique

Le 3 octobre 1987, une entité pandimensionnelle bienveillante a tenté d’établir une communication d’urgence avec notre monde. Pour cela, elle a utilisé les jets d’eau de la fontaine de la place du Général de Gaulle, à Lille.

Elle a joué sur le rythme et la puissance des gerbes aquatique pour transmettre ce qu’elle avait à dire en utilisant les variations des ondes de propagation des gouttelettes comme système d’écriture. Pendant six heures, elle s’est acharnée à passer son message en boucle.

Alors que les badauds ont apprécié l’effort fait par la mairie pour animer leur place par ces jolies arabesques aquatiques, une seule personne présente a réussi à déchiffrer le mélange complexe d’idéogrammes et d’alphabet syllabique composants le message. Il s’agissait de Thomas Flanquet, 4 ans ½, qui après avoir observé le jeu des éclaboussures avec attention, s’est tourné vers ses parents et a déclaré :

« Ils nous souhaitent bonne chance, mais on va tous mourir. »

Satisfaite que son message ait été lu, l’entité a ensuite cessé son manège pour vaquer à ses occupations multidimensionnelles. Quant à Thomas, deux petites années de thérapie ont suffi pour venir à bout de ses idées saugrenues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.