75 – Tag’l

En 1986 ans la banlieue du Kremlin-Bicètre, un tag a attiré l’attention des grapheurs locaux durant quelques semaines. Les grapheurs de tags fonctionnent un peu sous la forme de corporation; tous le monde se connaît et les signatures que forment les tags servent aux grapheurs pour se reconnaître entre eux, à l’instar des chiens marquant de leur urine leur territoire.

Or une nouvelle signature apparu de nulle part sans que personne n’en connaissent l’origine. Elle se composait de suites de chiffres et d’initiales sans logique apparente.

Il s’agissait en fait d’une formule d’un composé chimique révolutionnaire, un produit synthétique très proche de la peau humaine qui aurait rendu la greffe et la guérison de certaines affections extrêmement faciles.

Son inventeur, fatigué par ses recherches n’avait pas trouvé mieux pour tenter de répandre sa découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.